Faut-il essayer la 4DX au cinéma ?

Le cinéma est l’une des sorties préférées des français, certains préférant les comédies françaises, d’autres les blockbusters américains ou encore les films d’horreur, tout le monde en a pour son bonheur.

La sortie entre amis ou en famille de la semaine propose une nouvelle expérience : la 4DX. En effet, encore inaccessible il y a quelques années. Notamment à cause de l’investissement très important pour les cinémas, tout en ne sachant pas si cela serait rentable. Il est maintenant fréquent de voir les grands cinémas de chaque région s’équiper d’une salle dédiée au 4DX.  Mais est-ce que cette nouvelle façon de découvrir les films répond à toutes les attentes et à quel prix…

Note Critique prêt à tester le fauteuil 4DX

Comment donner son avis, si on n’a pas essayé ? De ce fait, direction le Kinepolis pour tester la 4DX avec l’option 3D pour le film Tomb Raider, avec l’indomptable Lara Croft.

Après une vérification à l’entrée pour vérifier que nous avons bien réservé un siège dans cette salle si spéciale, l’équipe de Note Critique se dirige vers fauteuil qu’elle ne connaît pas encore. Petite aparté, pour les petits filous qui pensaient pouvoir choisir une séance en 2D et ensuite prendre la direction de la salle 4DX vous pouvez oublier :).

Dès l’entrée, on peut tout de suite voir l’investissement effectué, entre les spots de lumières, les ventilateurs, les sièges « nouvelle génération » et un espace plus important que dans une salle standard, on comprend dès les premiers instants que nous ne sommes pas dans une salle habituelle.

Pour les futurs spectateurs de la 4DX, pensez à vos voisins quand vous vous installez. Et oui, comme les sièges sont par bloc de 4, dès que vous bougez c’est toute la rangée qui vous suit 🙂

Chuut, la lumière s’éteint progressivement et nous avons tous droit à une petite présentation des installations à travers une première expérience qui met en avant tous les accessoires : l’eau, le vent, le brouillard et les sièges qui remuent dans tous les sens etc… Tout le monde a hâte que le film commence !

Les premières sensations sont présentes dès le début du film

Avant de vous faire part des impressions, découvertes lors de cette séance en 4DX, sachez pour ceux qui ne veulent pas « se mouiller », qu’il est possible de désactiver l’option « water ». Vous n’avez plus d’excuses de refuser à cause de vos vêtements.

Le blockbuster américain commence tout de suite dans une séance de combat, où Lara Croft prend des coups et nous aussi…. Et oui, votre siège vous envoie dans les cordes, vous avez des « petites » sensations dans le dos comme si vous receviez également les coups, vous n’êtes plus un simple spectateur mais sur le ring.

Même si au fil des minutes vous pensez maîtriser votre nouveau fauteuil « relaxant« , vous faîtes fausse piste. En effet, les mouvements sont différents pour mieux s’adapter à la scène que vous êtes en train de vivre et le résultat est très réaliste. Sans spoiler, lors d’une scène de combat, vous recevez une sensation dans le dos au même endroit où Lara se fait frapper.

Sans le vouloir vous êtes pris au jeu et vous en voulez toujours plus. Toutes les capacités de la 4DX sont adaptées selon l’intensité de l’action qui se déroule sous vos yeux. De cette manière, lorsque vous êtes en pleine tempête sur votre bateau, vous recevez « un peu » d’eau sur vous, du vent, des bulles, vous avez les mêmes impressions physiquement sur votre siège. Quelques minutes plus tard, quand vous essayez d’éviter les balles de vos ennemis, vous sentez des points d’air de chaque côté de votre visage (très réaliste) etc etc.

En conclusion, que faut-il retenir de cette séance en 4DX ?

« Toutes les bonnes choses ont une fin », cette phrase sous entend que nous avons passé un bon moment, oui mais…

Il y a des points positifs et négatifs à ressortir du cinéma en 4DX. Dans un premier temps, oubliez les rendez-vous romantiques où vous essayerez de séduire durant la séance 🙂 ce n’est pas le bon endroit.

Les points négatifs : abandonnez la 4DX avec l’option 3D, et oui comme à son habitude le 3D n’apporte pas grand excepté sur une ou deux scènes. Au contraire, elle donne mal à la tête et si vous portez des lunettes de vue « bon courage » pour associer les deux.

Sur le 4DX en elle-même, on notera uniquement des améliorations. Il serait intéressant d’avoir un petit support pour poser ses affaires et éviter d’avoir le sac ou le manteau qui s’envole chez le voisin. Pour les sensations, il serait intérressant de développer « l’odorat« . En effet c’est toujours la même odeur utilisée quel que soit environnement où l’on se trouve. Alors pourquoi pas sentir le bois en forêt, les épices dans un restaurant etc. Dernier point à revoir, mais c’est uniquement si on est exigeant, lorsqu’il y a un feu (se réchauffer, un incendie…), pourquoi pas mettre un petit chauffage pour donner une sensation de chaleur 🙂

Concernant les points positifs, c’est une immersion totale, une technologie très bien utilisée suivant l’action du personnage que l’on suit. Pour des consommateurs de plus en plus exigeant que nous sommes, on peut dire que d’un point vue général les sensations sont très bien réalisées : virevolter, tomber, sauter, tourner, rouler, trembler… vous serez non plus spectateur mais bien acteur !

La rédac de Note Critique accorde à l’expérience cinéma en 4DX la note de 8/10, certains points sont à améliorer d’autres à féliciter mais n’oublions pas le prix en moyenne 20€ la séance, il vous faudra bien choisir vos films avant d’essayer la 4DX !

 

Jack, « Lara 😉 Oups désolé je croyais être dans le film »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *