Joker : Joaquin Phoenix entre la folie et la justesse parfaite

Une avant première pour l’un des films les plus marquant de l’année ne peut se rater, alors grâce à Pathé Gaumont nous avons pu assister à un film qu’il ne vous laissera pas indifférent (suspense).

Tel est la force du nouveau JOKER interprété par Joaquin Phoenix, connu et reconnu pour une carrière et des rôles inoubliables comme dans Gladiator, Au bout de la nuit, Frère Sister etc. Derrière la caméra Todd Phillips s’occupe de la réalisation, il a choisi de raconter l’histoire qui relate la vie d’Arthur Fleck l’ennemi numéro juré de Batman…

Quelques mois en arrière, lorsqu’on apprend la sortie de ce nouveau film sur le Joker, une curiosité naturelle va naître chez tous les fans de Gotham,  ce dernier sera-t-il à la hauteur des attentes ? Va-t-il être en adéquation avec les Comics ? Joaquin Phoenix sera-t-il interprété un Joker, qui a déjà eu ses heures de gloires (Health Ledger, Jack Nicholson)  ? Autant de questions auquel ce nouvel opus va devoir répondre…

Il était une fois dans Gotham City

L’histoire pourrait commencer ainsi, en effet « Joker » de Todd Philipps se concentre sur l’histoire qui amène Arthur Fleck a devenir le personnage du Joker. Un homme squelettique inhibé par une fragilité psychologique que nous allons découvrir petit à petit. Un homme qui n’a pas d’autre destin que d’exister derrière son nez rouge et ses peintures sur le visage.

Vous comprenez très vite qu’aucune armée sur des fonds vert ou de chauve souris vont apparaître par magie. Nous sommes ici dans le monde réel du Joker où la seule compassion qu’il pourra obtenir se trouve dans son imagination.

Un monde instable, sordide, sans loi et sans aucune empathie envers son prochain, tous ces éléments vont amener Arthur Fleck à devenir qu’il est réellement : le Joker…

Vous découvrirez la métamorphose psychologique du personnage avec une vue de l’intérieur. Certain d’entre vous auront même de la pitié pour lui. Vous serez tourmenté en vous disant « comment aurais-je réagi à sa place ?« . Ce qu’il fait est-il bien ou mal ? A vous de juger…

Transition parfaite pour dire que le film ne souhaite pas mettre en avant les gentils contre les méchants comme dans les univers  DC ou Marvel. Vous serez ici confronté au quotidien d’une personne qui renferme uniquement des idées noires. Est-ce que le Joker est en vous… ? Il faudra aller voir le film ahahah..

Une performance marquante d’un acteur indélébile

Vous connaissez désormais une partie de l’univers mis en avant par Todd Philipps, mais ce dernier est d’autant plus crédible car devant les caméras se trouve un acteur motivé à la fois par une folie incontrôlable et un jeu d’acteur d’une justesse parfaite. Joaquin Phoenix interprète le rôle sans demi-mesure, il mouille la chemise sans s’économiser. C’est ainsi que vous voyez uniquement Arthur Fleck et que Joaquin Phoenix disparaît dès les premières minutes du film.

Une fois que vous êtes envouté par l’univers, les musiques et le personnage, vous ne ressortirez qu’au clap de fin, une fois qu’on vous  demandera de quitter la salle pour la prochaine séance.

Le film avait déjà une pression toute particulière notamment à travers la notoriété du Joker et des performances des précédents acteurs ayant interprétés le personnage. Je pense notamment à Health Ledger  qui a rendu une copie parfaite du Joker. Dès lors on ne peut que féliciter le petit rappel au Joker de Christopher Nolan dans ce nouveau film (Note Critique, créateur de suspense).

L’histoire de Todd Philipps est très bien construite, l’ensemble s’imbrique parfaitement, les plans sont de très bonnes factures. Quand on sait que l’une des scènes les plus intenses à été supprimé, on vous laisse imaginer la qualité des 120 min proposées. La question qui nous brûles les lèvres, est de savoir si le blu-ray/DVD  comportera une version longue.

Pour répondre au fans de l’univers DC, les différences avec les Comics ne remettent en aucun cas la crédibilité de l’histoire. Au contraire,  celle-ci est très bien amenée pour séduire à la fois les puristes et les amateurs de Cinéma. De même pour ceux qui découvre le personnage du Joker pour la première fois. Rassurez-vous, vous ne serez pas contraint de lire les Comics avant de réserver vos places. Alors il n’est pas fort ce Todd après son Bad Trip ? lol.

Pour conclure, les 8 minutes d’ovation lors de l’avant première à Venise il y a quelques semaines annoncez une chef d’œuvre, cela avait surtout rajouter beaucoup d’attentes autour du film. Mais on peut dire sans hésitation qu’il s’agit d’une réussite, même si je ne suis pas certain que le terme soit adapté quand on tombe dans la folie du Joker, beaucoup plus complexe qu’on ne l’imagine.

Les 20 kg perdus par Joaquin Phoenix pour ce rôle n’ont pas retiré un gramme de son talent. Au contraire, les traits, les expressions, les mimiques le font entrer au panthéon des acteurs au multiples talents. Alors, comme les cigarettes qu’il fume durant tout le film, le Joker est-il parti en fumé définitivement au bout des deux heures ou une suite verra-t-elle le jour ? Seul l’hôpital d’Arkham pourra vous le dire…

La rédac de Note Critique attribue un très bon 8.5/10 à ce nouveau Joker by Joaquin Phoenix. Sordide, jouissif, captivant, nous aurions aimé en avoir d’avantage que les deux heures proposé par Todd Phillips. Nous avons tout particulièrement apprécié les détails apportés sur plusieurs plans séquences lié au bouquin d’Arthur.

Jack, « Chaque homme se montre tel qu’il est à travers les différents personnages qu’il joue« 

 

Une pensée sur “Joker : Joaquin Phoenix entre la folie et la justesse parfaite

  • 28 octobre 2019 à 11 h 22 min
    Permalink

    Très bon résumé sur ce que le film va venir questionner en chacun de nous. Si vous venez chercher du bon temps comme sur n’importe quel film tiré d’un comics passez votre chemin. Ici, c’est plutôt l’esprit embrouillé et pleins de doutes que vous quitterez les salles obscures, avec une question notamment qui résonnera (comme vous l’avez si bien expliqué dans votre article) : quelle part de Joker sommeille en moi ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *