Nicky Larson, le détective est de retour

Après une sortie en début d’année au Japon, le film d’animation « Nicky Larson Private Eyes » arrive sur nos écrans. Peu de cinémas ont ou vont diffuser les exploits de notre détective « made in Japan ».

Pour ce nouvel opus Nicky Larson sera accompagné de son associé Laura et de sa massue, de Mammouth, de Mimie et des Cats Eyes. Pour les nostalgiques du manga, c’est l’occasion de replonger  pendant une heure et demi dans l’univers à la fois sombre et déjanté du détective.

Nicky Larson fan du grand écran

2019 est l’année de Nicky Larson, avec la comédie de Philippe Lacheau, celle-ci a rencontré un succès auprès du public français. En effet, plus d’un million de français sont allés en salle pour cette adaptation. Le film a été salué par la critique malgré beaucoup d’appréhension avant sa sortie.

Pour la petite anecdote, Philippe Lacheau prête sa voix à l’un des personnage du film d’animationn « Nicky Larson Private Eyes« . Cette année est aussi la sortie de l’intégrale de l’ensemble des épisodes de Nicky Larson dans un coffret estimé à 200€.

Toujours en liaison avec l’année 2019, Laura l’associée de Nicky Larson, poursuivra ce dernier dans le film avec une masse de 2019Tonnes pour marquer l’événement (les fans comprendront la petite allusion).

Nicky Larson Private Eyes un film ou juste un nouvel épisode ?

Le début du film, nous emporte directement dans la ville de Nicky Larson alias City Hunter. En effet, une première scène d’action nous embarque dans la mythique Mini de Laura poursuivie par des malfaiteurs. Cette scène est suivi d’un générique avec une musique bien connue par les puristes. Nous avons tout de suite fait le rapprochement avec les films de James Bond où l’agent secret démarre avec une scène forte suivi d’un clip musical. On pourra noter un autre point commun entre les deux héros : les femmes.

Et oui, un film de Nicky Larson sans femme autour de lui, serait comme un James Bond sans une James Bond Girl. Ce nouvel opus ne déroge pas à la tradition, Nicky sera accompagné de Laura, de sa cliente mais aussi d’autres invitées, en l’occurrence les Cats Eyes.

Pour le synopsis, Nicky est contacté par une nouvelle cliente Iris qui pense être suivi par des malfaiteurs depuis la mort « accidentelle de son père ». Dès lors, un nouvel ennemi de Nicky Larson va surgir. Ce dernier dispose des dernières technologies pour arriver à ses fins…

En conclusion, nous avons été ravi de retrouver le détective à la fois généreux, protecteur et prêt à tout pour protéger ceux qui l’aime sans oublier son attirance obsessionnelle des femmes. Le moins que l’on puisse dire c’est que ce film est plus que crédible et se place dans les meilleures adaptations de manga au cinéma.

Chaque personnage apporte quelque chose à l’énigme du début à la fin. Le seul point d’interrogation c’est l’arrivée des Cat’s Eyes, leurs apports est très limités. On se dit que le réalisateur a voulu se faire plaisir pour rassembler un maximum de héros.

Excepté ce point, le film d’animation sera séduire à la fois les puristes car les fondamentaux qui ont fait le succès du manga sont repris et captivera des nouveaux adeptes. D’un point de vue visuel, le film Nicky Larson Private Eyes est de très bonnes factures. Les teintes d’origines sont biens reprises et même améliorées avec les nouveaux moyens à disposition. On notera l’apparition des smartphones, les fans du club Dorothée comprendront que cet accessoire était peu présent dans les années 1990. En 2019, impossible de s’en passer surtout au Japon.. C’est pourquoi les réalisateurs ont mis l’accent sur ce détail, on peut même dire que ce petit objet est au centre des péripéties de Nicky.

La rédac de Note Critique attribue la note de 8/10 et oui nous avons été séduit par les nouvelles aventures de Nicky. Et vous succomberez-vous notre City Hunter version 2019 ?

Jack, « Mon nom est Larson, Nicky Larson prêt pour une nouvelle mission »

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *