Ressentir le poids de l’injustice : Just Mercy

L’objectif que les gens gardent espoir et restent impliqués, voici vers quoi s’oriente le film « la voie de la justice » (« Just Mercy » en VO). Ce film tirés de faits réels retrace l’histoire vraie et encore récente de l’injustice d’un homme dans le couloir de la mort pour un meurtre qu’il n’a pas commis.

Walter McMillian (Jamie Fox) avait pour seul crime d’être noir et pauvre dans une région des États-Unis encore marquée par la ségrégation raciale.  Pour lui venir en aide, un jeune avocat diplômé d’ Harvard Bryan Stevenson (Michael B Jordan), issue également de la même communauté va devenir son avocat. Va s’en suivre une histoire saisissante avec de l’espoir mais aussi beaucoup de souffrance où le chemin vers la liberté ne semble pas accessible à tous.

La voie de la justice démarre ici…

Nous sommes en Alabama à la fin des années 80. Une jeune femme blanche a été assassinée, plusieurs mois après ce crime, aucune avancée dans la recherche du meurtrier. Pour les hommes en chargent de « l’enquête », il faut absolument trouver un coupable quel qu’il soit…

Walter McMillian bûcheron, rentre chez lui après une dure journée de travail, il se fait arrêter à un contrôle de police… Voici comment va démarrer l’enfer vécu par Walter. Ce film va également mettre en avant le sentiment d’injustice qui pouvait régner dans les États du Sud, même dans les années 80-90.

Heureusement pour Walter, il va faire la rencontre du jeune avocat Bryan Stevenson. Ce dernier, fraichement diplômé souhaite aider les gens de sa communauté, victimes d’injustice. Nous découvrirons tout au long du film que l’affaire de Walter McMillian n’est pas un cas isolé. Interprété par un Michael B Jordan plutôt habitué au ring qu’au tribunal. Apporte une grande empathie envers les personnes qu’il défend. Nous partageons avec lui plusieurs années de combats pour apporter la justice et comme disait Bryan Stevenson : « Il n’est jamais trop tard pour rendre justice« .

 

Un film d’une grande réalité

Le film nous embarque dans une histoire prenant, bouleversante, difficile où la réalité rejoint la fiction et non l’inverse. En effet, la grande qualité du film réside dans la mise en scène et le jeu des acteurs. Michael B Jordan qui intervient également sur la production du film a beaucoup échangé avec « le vrai » Bryan Stevenson. Ce dernier a beaucoup mis de temps avant de laisser les droits à un film car il souhaitait mettre en avant une réalité qui est parfois difficile à retranscrire devant la caméra.

Jamie Fox et Brie Larson (Captain Marvel) apportent également par l’émotion qu’ils donnent à travers chaque scène. Les acteurs sont physiquement très proches des protagonistes, ils adoptent également certaines de leurs mimiques, cela renforce notre immersion. L’ensemble est rendu possible grâce aux détails de Bryan Stevenson. Il avait déjà réalisé cela dans son ouvrage « Et la justice égale pour tous » d’où s’inspire le film. D’ailleurs, ce dernier deviendra un best-seller.

Pour argumenter d’avantage sur la réalité qui est retranscrite sur chaque plan séquence et les traits marqués des acteurs, nous vous avons mis une vidéo ci-dessous. Il s’agit d’une interview de Bryan Stevenson qui traduit son combat contre l’injustice :

Le verdict est rendu…

En conclusion, il s’agit d’un très bon film à voir pendant cette période de confinement. Tout est présent pour ne pas vous laisser indifférent. Vous partagerez pendant deux heures le sentiment d’injustice subit Walter McMillian. Sachez que lui l’a ressenti pendant 2 190 jours. Si nous devions apporter une petite critique en tant que cinéphile, nous aurions aimé que la scène où le jugement est prononcé soit plus intense, plus longue. Je pense notamment à des zooms sur les visages tendus, l’arrivée de tous les personnages dans le tribunal comme un vrai combat. De la même manière, pourquoi pas ajouter une ou deux scènes supplémentaires centré sur l’histoire de cet avocat, afin d’apporter au téléspectateur son envie d’en savoir toujours plus.

Note Critique a rendu son verdict, nous attribuons la très bonne note de 8/10 à cette histoire marquante encore trop méconnu de tous. Dans un monde avec encore trop d’injustice, même à notre époque, il est important de mettre en avant des personnes comme Bryan Stevenson. Des héros qui dédient leurs vies pour aider les autres, c’est peut-être à ça que sert l’injustice… La séance est levée.

Découvrez la bande annonce (le film est disponible en VOD, la sortie DVD est prévue pour début Juin) :

Jack, « Un récit qui bouscule notre regard sur la justice dans un monde encore trop injuste« 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *